Le succès des uns fait le bonheur des autres

Nos succès font de nous les personnes que nous sommes. Ils remplissent notre vie, nous poussent à nous dépasser et nous permettent d’atteindre nos rêves. Nos moments de réussite sont le sommet d’un défi ou d’un rêve que nous avons atteint. Tandis qu’il est facile à atteindre pour certains, il peut aussi être la destination d’un long parcours rempli d’obstacles.

Les sentiments qui font suite à un succès sont souvent incroyables. On a envie de crier nos réussites sur tous les toits. Pourtant, cette réussite peut aussi causer de l’inconfort.

Vous avez sûrement déjà vécu la situation suivante. Après avoir eu du succès ou après avoir réalisé quelque chose qui vous a rendu très fier, vous avez raconté votre histoire à quelqu’un d’autre. À la fin de votre anecdote, vous avez nonchalamment conclu votre anecdote glorieuse d’un « en tout cas, je sais que 10 km, ce n’est pas grand-chose pour bien des personnes, mais moi, je suis vraiment fier ».

J’ai bien de la difficulté à expliquer ce mécanisme d’auto-destruction qui arrive bien trop souvent.

J’ai récemment vécu ce genre de situation. Il n’y a pas très longtemps, j’ai couru mon premier 10 km. Ma toute première course pour laquelle je me suis préparée pendant de longs mois. C’est un défi qui m’a demandé beaucoup de détermination et d’endurance. Comme je ne suis pas de nature très sportive, cette course réussie de 10 km a été pour moi tout un succès. Fière comme pas une, j’ai pris beaucoup de plaisir à raconter mon expérience à mon entourage. Pourtant, à certains moments, j’ai ressenti de la honte. J’essayais de me rabaisser en me disant que 10 km, ce n’est rien. Qu’il y a des millions de personnes qui sont capables de réaliser la même chose. Je réduisais la valeur de ma réussite pour ne pas déranger les autres.

S’excuser de son succès. N’est-ce pas l’une des choses qui a le moins de sens au monde? À quel moment est-ce nécessaire de réduire l’importance d’un succès pour ne pas paraître vantard? Pourquoi sommes-nous mal à l’aise de notre succès et pourquoi réduisons-nous souvent le succès d’un autre?

Le succès est une chose très relative. Les plus grands succès peuvent être sportifs, professionnels, personnels ou bien familiaux. Aucune réussite personnelle ne devrait valoir plus qu’une autre.

Les succès d’une personne peuvent ne rien valoir aux yeux d’un autre. Ils peuvent laisser indifférents, c’est une réalité que nous devons accepter. Toutefois, à aucun moment il ne devrait être permis de réduire le moment de gloire d’un autre.

Si nous arrêtions de penser à nos propres craintes et à nos propres victoires lors de la prise de connaissance du succès d’une autre, nous serons plus en mesure de célébrer son moment.

Essayons d’être fiers de nos réussites et du succès des autres. Célébrons le dépassement de soi et mettons de l’avant les sacrifices, le travail acharné ainsi que la détermination.

Sans rancune les coureurs de 10 km, vous avez de quoi être fiers!

Chloé