Célibataire : mode d’emploi (pas le film!)

J’ai eu un chum une fois. Au cégep. Ça a duré 8 mois. Autant dire que je suis célibataire depuis toute la vie.

Je pourrais m’épancher sur votre épaule, déplorant les embuches liées au célibat. Je pourrais vous expliquer pourquoi je repousse année après année cette ridicule promesse de me faire engrosser en clinique. (Père pas père j’y vais!) Je pourrais vous révéler la terrifiante vérité : le célibat c’est souvent fun, mais c’est souvent de la merde aussi.

Toutefois, j’ai décidé d’aborder la chose différemment. Je vais tirer parti de mon expérience afin d’en faire profiter le plus grand nombre.

Je m’adresse à toi, célibataire tout neuf, fraichement sorti de la coquille qu’est ta plus récente relation amoureuse.

Laisse-moi donc te donner 5 trucs pour un célibat réussi.

1. Utilise ton lit au complet.

Ne te borne pas à un seul côté en te disant que l’adaptation sera plus facile quand viendra le temps de le partager. Quand quelqu’un va dormir dans ton lit, tu vas naturellement prendre le moins de place possible quitte à tomber à terre. Tu voudrais pas que ce quelqu’un-là te quitte juste à cause d’une mauvaise nuit de sommeil à courir après les couvertes!

2. Fais la cuisine.

Je sais, c’est ultra difficile de faire de la bouffe juste pour un, pis c’est plate en batinse de manger du chili pendant 15 jours parce que t’en as fait 8 gallons la fois que le bœuf haché était en spécial. Je sais aussi qu’il y a quelque chose de fun à manger des céréales pour souper. MAIS C’EST PAS UNE VIE! Profites-en pour faire des tests de recettes sans décevoir personne ou pour mettre de l’ail partout parce que, arrête de te mentir, tu vas pas frencher ce soir. Invite des amis et impressionne les à grands coups de repas 5 services. Quand on mange en groupe en buvant du rouge, on oublie vite qu’on s’est réveillé seul le matin.

3. Gère ton budget.

Être célibataire, ça coûte cher. Non seulement tu paies les factures mensuelles en solo, mais tu sors beaucoup. Toutes les occasions sont bonnes. Restos, bar, spectacles, name it. Ton âme sœur est clairement pas dans ton salon, tu dois aller à sa rencontre! Évidemment, plus souvent qu’autrement, il est nulle part… Alors on compense. L’absence d’amour ouvre la porte à la dépense qui fait du bien. Des souliers, du vin, un divan. Il n’y a pas de limite, parce que personne est là pour t’en mettre. Sauf Visa. Pis tu veux pas sortir avec relevé ton de compte, il fait clairement pas assez bien l’amour.

4. Contrôle ton sexe.

Loin de moi l’idée de te dire de rester chaste! Être célibataire ne veut pas dire être un robot! Ce que je veux dire c’est que tu as la possibilité de choisir avec qui tu couches, donc fais preuve de jugement. Ce sera toujours toi qui va faire des galipettes avec ton pick de fermeture de bar, pas les 30 shooters de téquila que tu as bu! Regretter de ne pas avoir saisi « l’opportunité » de coucher avec quelqu’un c’est facile à gérer. À moins d’avoir dit non à une vedette mondiale, tu auras certainement d’autres occasions pour réparer ton « erreur » si tu joues bien tes cartes. Mais regretter d’AVOIR couché, ça c’est une autre histoire. Le sexe, ça se fait, mais ça ne n’efface pas. Du moins, pas à ma connaissance. Si tu as un truc, please, partage-le!

5. Apprécie ton célibat.

Il y a plein d’aspects positifs à être célibataire. Tu fais moins de compromis, tu apprends à te connaitre, tu développes ton autonomie et ta débrouillardise. Tu as plus de liberté aussi, comme gérer ta vie sans rendre des comptes, boire directement à la pinte et aller aux toilettes la porte ouverte. Le bonheur est dans les petites choses!

J’espère que tout ceci t’aidera dans ton quotidien de célibataire. Et n’oublie pas que malgré tous les trucs du monde, tu as le droit de trouver ça long « une vie sans amour ». Moi aussi j’ai souvent envie de rompre avec le célibat, même si au fond je l’aime bien.

Sans rancune vie de célibataire, c’est pas toi c’est moi.